STS-32 (01/1990) – Leasat-5 (USA)

INFORMATIONS

Le lancement de la mission STS-32 est assuré depuis le pad de tir 39A. Ce dernier, en raison de modifications apportées entre autre au système d’évacuation d’urgence de l’équipage, au dispositif d’intégration de la charge utile et à la protection contre le gel, n’avait plus été utilisé depuis le lancement de Columbia lors de la mission STS-61C en janvier 1986.
D’autre part, c’est la première fois qu’on utilise la plate-forme mobile de lancement MLP-3 (Mobile Launcher Platform) qui est en définitive, une version modifiée pour la navette spatiale de l’ancienne plate-forme mobile ayant servi lors du programme Apollo à transporter la fusée Saturne V du bâtiment d’assemblage (VAB) à l’aire de lancement.

Le lancement est reporté de trois semaines afin de vérifier les modifications apportées au pad de tir 39A et pour éviter des conditions météorologiques défavorables au lancement.
La navette spatiale Columbia s’élance le 9 janvier 1990 avec à son bord cinq membres d’équipage.

La mission STS-32 a pour but principal le déploiement du satellite de télécommunication Syncom-IV-F5 (également connu sous le nom de Leasat-5) ainsi que la récupération de LDEF, satellite d’expériences scientifiques.

Syncom-IV-F5 est déployé le deuxième jour de vol et atteint son orbite géosynchrone opérationnelle grâce à ses propres moteurs de propulsion. Il est le dernier d’une série de satellites de US Navy construit par Hughes Communications Services Inc. Il est conçu pour fournir sur la zone continentale des Etats Unis, sur la zone Atlantique, Pacifique et Océan Indien, les communications à haute priorité entre les différents corps militaires et les bureaux de la présidence des Etats Unis.

Le quatrième jour de vol, l’astronaute spécialiste de mission Bonnie J. Dunbar récupère, grâce au bras télémanipulateur RMS, le rack d’expériences scientifiques LDEF (Long Duration Exposure Facility).
Il s’agit d’un dispositif contenant 57 expériences permettant d’enregistrer dans différents domaines des sciences les effets constatés lors d’une exposition prolongée dans l’espace.
LDEF a été déployé lors de la mission STS-41C en 1984, sa récupération initiale devait avoir lieu en mars 1985, puis en 1986 mais en raison de la catastrophe de la navette spatiale Challenger, c’est la mission STS-32 qui est chargée de son rapatriement après 5 ans, 8 mois et 1 semaine de séjour dans l’espace.

Les expériences CNCR (The Characterization of Neurospora Circadian Rhythms), PCG (The Protein Crystal Growth), FEA (The Fluids Experiment Apparatus), AFE (American Flight Echocardiograph), MLE (The Mesoscale Lightning Experiment), AMOS (The Air Force Maui Optical Site), ont été aussi menées lors de la mission dans les domaines respectifs suivants : caractérisation des rythmes circadiens (environ une journée) de moisissures, croissance des cristaux à base de protéines, physique des fluides, observation du système cardio-vasculaire en microgravité, études du phénomène des éclairs orageux, calibrage d’instruments de visée militaires utilisant la navette comme cible.

Une partie de la mission a été une nouvelle fois filmée grâce à une caméra à grand format d’image IMAX.

La navette spatiale Columbia atterrit sans encombre le 20 janvier 1990 sur la piste d’Edwards en Californie.
La mission est un succès.

 

DONNÉES

  • Navette spatiale: Columbia
  • Date de lancement: 9 Janvier 1990
  • Heure: 12:35:00 UTC
  • Site: Pas de tir 39A, Kennedy Space Center, FLORIDE
  • Date d’atterrissage: 20 janvier 1990
  • Heure: 09:35:37 UTC
  • Site: Piste 22, Base d’Edwards, CALIFORNIE
  • Durée de la mission: 10 jours, 21 heures, 0 minutes, 36 secondes
  • Orbites: 172
  • Altitude orbitale: 330 kilomètres
  • Inclinaison orbitale: 28,5 degrés
  • Distance parcourue: 7 258 096 kilomètres

 

ÉQUIPAGE

  • Composante: 2 femmes et 3 hommes
  • Commandant: Daniel C. Brandenstein – Etats Unis
  • Pilote: James D. Wetherbee – Etats Unis
  • Spécialiste de mission: Bonnie J. Dunbar – Etats Unis
  • Spécialiste de mission: G. David Low – Etats Unis
  • Spécialiste de mission: Marsha S. Ivins – Etats Unis