STS-134 (05/2011) – Vol ULF6 – Logistique

INFORMATIONS

La mission STS-134 est l’avant dernier vol du programme des navettes spatiales. Cette mission représente dans le même temps le dernier vol de l’orbiteur Endeavour. Ce dernier a débuté sa carrière 19 ans plus tôt, lors du vol STS-49 en Mai 1992. Le but principal de la mission est la livraison du spectromètre AMS (Alpha Magnetic Spectrometer) et de la palette extérieure de stockage « Express Logistics Carrier 3 », à la Station Spatiale Internationale. Pour ce faire, un équipage de six astronautes a pris place à bord d’Endeavour. C’est le vétéran Mark E. Kelly qui commande la mission.

Le décollage de la mission était initialement prévu le 29 Avril. Les préparatifs du lancement se sont déroulés normalement jusqu’à la phase de remplissage du réservoir externe d’oxygène et d’hydrogène liquide couplé à la navette. Très rapidement, les contrôleurs de la Nasa remarquent un problème avec un thermostat du système de chauffage des canalisations liées aux Unités Auxiliaires de Puissance (APU). Ce dysfonctionnement pouvant avoir des répercussions immédiates sur les systèmes hydrauliques, et donc sur la navigabilité d’Endeavour, un arrêt de la chronologie de lancement est immédiatement décidé. Une première analyse réoriente les causes de l’anomalie sur un boitier de contrôle électronique appelé ALCA-2 (Aft Load Control Assembly). Le remplacement de cette pièce est jugé suffisamment délicat pour contraindre la Nasa à repousser la lancement à une date ultérieure. La navette spatiale Endeavour décolle en définitif le 16 Mai, à 12:56 UTC.

Les deux premiers jours de vol sont consacrés, comme de coutume, à l’ouverture des portes de la soute d’Endeavour, à l’activation de l’antenne en bande K.u, à l’inspection du bouclier thermique par le dispositif bras RMS/perche d’inspection OBSS, et au contrôle des différents matériels de mission, notamment des combinaisons spatiales devant servir aux quatre EVAs programmées.

Le 18 mai à 10:14 UTC, la navette spatiale Endeavour effectue sa jonction « docking » avec la Station Spatiale Internationale. Les six membres d’équipage de la navette, après le contrôle d’étanchéité d’usage, sont accueillis par l’équipage de l’Expédition 17 à bord de l’ISS. Près de deux semaines de travail orbital peuvent ainsi débuter.

Six heures après l’amarrage des deux vaisseaux, l’astronaute Gregory Chamitoff au commande du bras articulé Canadarm2 et Michael Fincke et Roberto Vittori, au commande du bras RMS de la navette, entreprennent l’installation de la plateforme extérieure de stockage ELC-3. Cette dernière est installée sur la poutre P3 de l’ISS. ELC-3 est conçue pour soutenir un certain nombre de pièces de rechange, trop volumineuses pour être stockées à l’intérieur de la Station orbitale. Ainsi, un réservoir d’ammoniac, un réservoir de gaz haute pression, un conteneur de transport de fret, deux ensembles d’antennes en bande S et un bras de rechange pour le robot canadien Dextre, y sont entreposés. Le lendemain à 09:46 UTC, par le même ballet des deux bras articulés, le spectromètre magnétique Alpha-2 (AMS-2) est fixé comme prévu sur le segment de poutrelle S3. Une version simplifiée de ce spectromètre, désignée AMS-1, avait déjà volé lors de la mission STS-91 en Juin 1998. Le spectromètre AMS-2 a été conçu, en raison de sa consommation importante d’ énergie, pour être installé comme un module externe sur la Station spatiale et ainsi profiter de son système d’alimentation électrique. Il doit mesurer les rayons cosmiques et ainsi détecter tous types de matières spatiales inhabituelles comme la matière noire ou l’ antimatière. AMS-2 est un effort de développement impliquant 500 scientifiques de 56 institutions et 16 pays, il a une masse de 6717 kg et une puissance de 2000 à 2500 watts. A ce stade de la mission, les équipages d’Endeavour se préparent pour réaliser la première des quatre sorties extravéhiculaires planifiées.

Le 20 mai à 07:10 UTC, débute la première EVA. Elle est assurée par les astronautes Drew Feustel et Greg Chamitoff. Lors de cette sortie spatiale de 6 heures et 19 minutes, les marcheurs de l’espace ont récupéré les deux expériences MISSE-7 (exposition de matériaux au vide de l’espace) qui avait pris place sur la plateforme ELC-2, lors de la mission STS-129 en Novembre 2009. Ils ont installé une nouvelle expérience de même type MISSE 8 sur ELC-2. Ils ont installé deux cavaliers de conduites d’ammoniaque reliant les circuits de refroidissement des segments P3 à P4, et purgé l’azote qui se trouve dans les circuits de refroidissement entre P1 et P5. Ils ont également commencé à installer une antenne de communication sans fil externe sur le laboratoire Destiny, mais l’intervention a été écourtée en raison d’une panne sur un des capteurs de dioxyde de carbone de la combinaison spatiale de Greg Chamitoff. L’EVA a permis d’autre part, l’installation d’un système d’éclairage sur l’un des chariots CETA, ainsi que l’adjonction d’une couverture thermique sur le joint rotatif SARJ tribord des panneaux solaires. Les astronautes clôturent leur sortie spatiale à 13:29 UTC.

La deuxième intervention extérieure intervient le 22 mai. La veille, en raison de la présence des deux astronautes italiens Roberto Vittori et Paolo Nespoli, une conversation vidéo de 20 mn a été organisée entre les équipages en orbite et le pape Benoît XVI. A noter que pour la même raison, le président italien Giorgio Napolitano aura plus tard l’occasion de converser avec les deux astronautes ibériques.
L’EVA-2 doit permettre la poursuite des travaux de remplissage du circuit de refroidissement entre P3 et P4, la lubrification du joint rotatif SARJ sur le segment P3. Ce type de joint est assez coutumier de cette opération. En effet, dès STS-120, il devient évident que la pièce devra être régulièrement lubrifiée. L’opération de lubrification rencontre quelques contre-temps, quand une des vis retenant les couvercles de protection du joint s’en va flotter dans l’espace. L’incident toutefois ne remet pas en cause l’opération. Il est installé pour finir, deux poutrelles de rangement qui doivent supporté des poignées vouées à manoeuvrer des composants de rechange pour les radiateurs thermiques de la Station et un couvercle sur l’objectif de la caméra du robot Dextre. Les astronautes Drew Feustel et Mike Fincke réintègrent la sas Quest à 14:12 UTC. La sortie spatiale a duré 8 heures et 07 minutes.

Le 25 mai, débute la troisième EVA de la mission. L’équipe est la même que lors de la précédente sortie spatiale. La but affiché de cette EVA est de terminer l’installation de l’antenne externe de communication sans fil qui n’avait pas pu être achevée lors de la première sortie spatiale, d’ajouter une borne électromagnétique dite PDGF (Power Data Grapple Fixture) au module russe Zarya afin de permettre au bras Canadarm2 d’étendre son rayon d’action, d’installer des câbles entre le module Harmony, Unity et le module Zarya afin d’augmenter la redondance du système d’alimentation du segment russe et d’opérer l’installation d’un convertisseur vidéo faisant partie de l’interface du dispositif PDGF. La sortie prend fin à 12:37 UTC et a duré 7 heures et 54 minutes.

Le lendemain, avant le déménagement de la perche d’inspection OBSS (Orbiter Boom Sensor System) à l’ISS, qui doit avoir lieu lors de la quatrième et dernière EVA, une dernière inspection minutieuse du bouclier thermique est effectuée. En effet, plus tôt dans la mission, des dommages occasionnés lors du lancement ont été détectés. Cette analyse devra fournir aux ingénieurs de la Nasa toutes les données nécessaires à un accord de rentrée dans l’atmosphère. Accord qui sera en définitif donné.

La quatrième et ultime sortie spatiale est réalisée par les astronautes Mike Fincke et Greg Chamitoff le 27 mai. Cette EVA de 7 heures et 24 minutes permet comme indiqué plus haut, le déménagement de la perche OBSS sur le côté droit de la poutre principale de l’ISS. La perche OBSS a fait son apparition pour la première fois lors de la mission STS-114. Il s’agissait au lendemenain de l’accident de Columbia, de disposer d’une extention au bras RMS afin d’optimiser l’inspection du bouclier thermique. En cette fin du programme des navettes spatiales, son transfert définitif à la Station spatiale permettra d’augmenter les capacités d’inspection et de télémanipulation de l’ISS. La sortie spatiale inclut la préactivation sur la plateforme ELC-3, d’un bras de rechange pour le robot canadien Dextre ainsi que l’installation d’une couverture isolante sur une pièce de capture du réservoir d’oxygène haute pression de rechange, également entreposé sur ELC-3. L’EVA se termine à 11:39 UTC. Elle représente l’ultime EVA américaine d’assemblage de la Station Spatiale Internationale pour sa section U.S. A ce propos, le commandant de la mission STS-134 Mark E. Kelly aura pu déclarer: « Houston, Endeavour, Au nom de l’équipage STS-134 et de l’Expédition 27, l’assemblage de la station spatiale est officiellement terminé.

La mission STS-134 touche à sa fin, les équipages de l’Expédition 17 et de la navette Endeavour finalisent le transfert de matériels divers entre l’orbiteur et l’ISS, et en profitent pour solliciter les propulseurs d’Endeavour pour réhausser l’orbite de la Station. Le 30 mai à 03:55 UTC, après les adieux d’usage, les deux engins spatiaux effectuent leur séparation. Les opérations conjointes ont duré 11 jours, 17 heures et 41 minutes.

Le 1 juin, les astronautes d’Endeavour se réveille au son de la chanson « Sunrise Number 1 » de Stormy Mondays. C’est la journée du retour sur Terre. Les portes de la soute sont fermées et les opérations de « deorbit burn » commencent. A 06:35 UTC, l’orbiteur et son équipage touche la piste 15 du Kennedy Space Center en Floride. L’avant dernière mission du programme « Shuttle », et la dernière mission pour la navette Endeavour, s’achève dans la nuit floridienne sur un atterrissage parfait et oh combien émouvant pour nombres de personnes.

 

DONNÉES

  • Navette spatiale: Endeavour
  • Date de lancement: 16 Mai 2011
  • Heure: 12:56:28 UTC
  • Site: Pas de tir 39A Kennedy Space Center FLORIDE
  • Date d’atterrissage: 1 Juin 2011
  • Heure: 06:35 UTC
  • Site: Piste 15 Kennedy Space Center FLORIDE
  • Durée de la mission: 11 jours, 17 heures, 38 minutes, 51 secondes
  • Orbites: Inconnue(s)
  • Insertion orbitale: 226 kilomètres
  • Rendez-vous: 348 kilomètres
  • Inclinaison orbitale: 51,6 degrés
  • Distance parcourue: 10 477 185 kilomètres
  • Charge utile: AMS-2 Alpha Magnetic Spectrometer-2 (Spectromètre – 6717 kg)
  • ELC-3 Express Logistics Carrier-3 (Plateforme de matériel – kg)

 

ÉQUIPAGE

  • Composante: 6 hommes
  • Commandant: Mark E. Kelly – Etats Unis
  • Pilote: Gregory H. Johnson – Etats Unis
  • Spécialiste de mission: Gregory Chamitoff – Etats Unis
  • Spécialiste de mission: Michael Fincke – Etats Unis
  • Spécialiste de mission: Roberto Vittori – Italie
  • Spécialiste de mission: Andrew J. Feustel – Etats Unis