STS-56 (04/1993) – ATLAS-2 – (Palette)

INFORMATIONS

La première tentative de lancement de la mission STS-56 a eu lieu le 6 avril mais en raison d’une anomalie constatée sur un indicateur du système de propulsion principal, le compte à rebours est interrompu à T-11 secondes. Les procédures de vérification terminées, la navette spatiale Discovery décolle 48 heures plus tard, au petit matin du 8 avril.

La charge utile principale de la mission est ATLAS-2 (Atmospheric Laboratory for Applications and Science-2), deuxième laboratoire d’une série visant à évaluer l’impact sur la couche d’ozone de la Terre, des variations annuelles de l’activité solaire. La série des laboratoires ATLAS est une partie essentielle du programme « Mission to Planet Earth » mis en place par la Nasa pour étudier la Terre et son environnement à long terme. ATLAS-1 à déjà été utilisé sur la mission STS-45 et ATLAS-3 le sera plus tard sur la mission STS-66.
ATLAS-2 est composé de sept instruments observant dans l’infrarouge et l’ultraviolet, trois pour l’observation de l’atmosphère terrestre et quatre pour le Soleil. Les scientifiques de six pays participent directement au programme du laboratoire. Outre les Etats-Unis, sont représentés la Belgique, l’Allemagne, La France et la Suisse.

La soute de Discovery contenait aussi l’outil de recherche SPARTAN-201 (Shuttle Point Autonomous Research Tool for Astronomy-201). Déployé par l’équipage aux abords de la navette grâce au bras télémanipulateur RMS, SPARTAN-201 est chargé lors d’un vol libre d’étudier la vitesse et l’accélération des vents solaires ainsi que les aspects de la couronne solaire. Il est entièrement autonome, l’équipage se chargeant exclusivement de le déployer et de le récupérer pour le réinstaller dans la soute de la navette, ce qui est fait respectivement le 11 avril et le 13 avril.

D’autres expériences ou mesures furent aussi menées, notamment sur les effets de la microgravité sur l’organisme avec PARE-03 (Physiological and Anatomical Rodent Experiment), sur les effets des radiations affectant l’équipage et l’environnement de la navette avec RME-III (Radiation Monitoring Experiment-III), sur la poursuite optique de cibles orbitales avec l’expérience militaire AMOS (Air Force Maui Optical Station) et sur l’établissement de liaisons radio-amateurs avec SAREX (Shuttle Amateur Radio Experiment). A noter que durant la mission, cette dernière expérience a permis d’établir la première liaison radio-amateur entre la navette spatiale et la station spatiale russe Mir.

L’atterrissage est retardé d’un jour à cause du mauvais temps. La navette spatiale Discovery et les cinq membres d’équipage se posent sur la piste 33 du Kennedy Space Center en Floride le 17 avril.

 

DONNÉES

  • Navette spatiale: Discovery
  • Date de lancement: 8 Avril 1993
  • Heure: 05:29:00 UTC
  • Site: Pas de tir 39B, Kennedy Space Center, FLORIDE
  • Date d’atterrissage: 17 Avril 1993
  • Heure: 11:37:19 UTC
  • Site: Piste 33, Kennedy Space Center, FLORIDE
  • Durée de la mission: 9 jours, 6 heures, 8 minutes, 24 secondes
  • Orbites: 148
  • Altitude orbitale: 296 kilomètres
  • Inclinaison orbitale: 57 degrés
  • Distance parcourue: 6 202 407 kilomètres
  • Charge utile: 7026 kg

 

ÉQUIPAGE

  • Composante: 1 femme et 4 hommes
  • Commandant: Kenneth D. Cameron – Etats Unis
  • Pilote: Stephen S. Oswald – Etats Unis
  • Spécialiste de mission: C. Michael Foale – Etats Unis
  • Spécialiste de mission: Kenneth D. Cockrell – Etats Unis
  • Spécialiste de mission: Ochoa Ellen – Etats Unis