STS-61 (12/1993) – Mission Service 1

INFORMATIONS

La mission STS-61 est la première mission d’entretien du télescope Hubble. Déployé lors de la mission STS-31 en avril 1990, Hubble dès le début de son exploitation a manifesté des signes de dysfonctionnements. La mission STS-61, une des plus sophistiquée dans l’histoire du programme des navettes spatiales, doit assurer les réparations et les changements qui s’imposent. Pas moins de cinq sorties extravéhiculaires sont au programme, réparties sur les onze jours de mission programmés.

La navette spatiale Endeavour décolle le 2 décembre. Le lancement était initialement prévu depuis le pad de 39A. Mais une permutation vers le pad de tir 39B s’imposa en raison de la contamination de la salle blanche stérile qui permet d’intégrer la charge utile à la soute de la navette quand celle-ci est positionnée pour le lancement. La cause de cette contamination peut avoir été une tempête de vent supportée fin octobre sur le site ou des travaux de sablage effectués sur pad de tir. Par chance, tous les matériels et pièces de rechange hermétiquement fermés, nécessaires à l’intervention sur Hubble, ne seront pas affectés par cette contamination.

Après le lancement, les sept membres d’équipage ont effectué une série de contrôles sur l’orbiteur et ont commencé les différentes procédures nécessaires pour rejoindre en douceur l’orbite du télescope Hubble. Le troisième jour de vol, l’astronaute Jeffrey A. Hofman aidé d’une paire de jumelles, aperçoit le télescope. Une série d’approches permet enfin à l’astronaute suisse Claude Nicollier de se saisir grâce au bras télémanipulateur RMS, du télescope Hubble. Celui-ci est installé verticalement au dessus de la soute d’Endeavour.

Le 5 décembre, à 03:44 UTC, les astronautes Musgrave et Hoffman commencent la première EVA de la mission. L’ouverture du compartiment technique du télescope est effectuée et Musgrave commence le remplacement des gyroscopes Gryos 2-3 et 2-4 et Gryos 3-5 et 3-6, aidant à maintenir Hubble dans la bonne direction. Le reste de la sortie extravéhiculaire permettra le remplacement d’un bloc de commande ainsi que de huit fusibles et servira à préparer les équipements pour la sortie suivante. Les deux astronautes rencontreront toutefois quelques difficultés avec des boulons assurant la fermeture des portes d’Hubble. La sortie spatiale aura duré 7 heures et 54 minutes.

Le 6 décembre, à 03:29 UTC, les astronautes Thornton et Akers effectuent à leur tour une EVA de 6 heures et 36 minutes durant laquelle les panneaux solaires d’Hubble seront remplacés. Au début de la sortie spatiale une pression anormale dans la combinaison de Thornton a été détectée. Les contrôleurs ont pu résoudre le problème en détectant un bouchon de glace dans le système de pressurisation de l’astronaute. De même, une solution du être trouvée pour pallier à un problème de communication entre lui et les ingénieurs au sol.

Le 7 décembre, à 03:35 UTC, les astronautes Musgrave et Hoffman commencent leur deuxième sortie dans l’espace. Ils effectueront avec succès le remplacement d’une pièce maitresse du télescope. En effet, la toute nouvelle caméra WFPC (Wide Field Planetary Camera) doit permettre à Hubble de démultiplier sa capacité à enregistrer des images de haute qualité notamment dans l’ultraviolet, elle possède son propre système de correction d’aberrations sphériques. Les deux astronautes ont aussi changé deux magnétomètres au sommet du télescope afin de lui permettre de trouver son orientation par rapport au champ magnétique de la Terre. Cette troisième EVA aura duré 6 heures et 47 minutes.

Le 8 décembre, à 03:13 UTC, les astronautes Thornton et Akers entament la quatrième EVA de la mission. Leur tâche est de remplacer le photomètre GHSP (Goddard High Speed Photometer) et d’installer un appareil appelé COSTAR (Corrective Optics Space Telescope Axial Replacement). Ce dernier permettra de corriger l’aberration sphérique sur le miroir principal d’Hubble. Cette sortie extravéhiculaire a connu 100% de réussite, elle a duré 6 heures et 50 minutes.

Le 9 décembre, à 03:30 UTC, les astronautes Musgrave et Hoffman commencent la cinquième et dernière EVA de la mission. Il s’agit de remplacer un tableau électronique commandant le déploiement des panneaux solaires. L’intervention s’effectuera sans problème bien qu’il ait été nécessaire aux astronautes d’activer à la main le mécanisme avant que celui-ci accepte d’obéir aux commandes électroniques. La sortie extravéhiculaire prend fin après 7 heures et 21 minutes.

Après quelques réglages opérés de concert avec les équipes de contrôleurs et d’ingénieurs au sol, les astronautes et plus particulièrement Claude Nicollier se sont alors emparés du télescope Hubble avec le bras télémanipulateur RMS. Celui-ci s’est alors levé à la verticale et s’est éloigné d’Endeavour pour opérer sur son orbite à 594 km de la Terre. Cette mission, outre les expériences scientifiques qu’elle contenait, a marqué la première mission d’entretien du télescope Hubble. Elle fut un succès.

La navette spatiale Endeavour et son équipage atterrissent sans encombre le 13 décembre sur la piste 33 du Kennedy Space Center.

 

DONNÉES

  • Navette spatiale: Endeavour
  • Date de lancement: 2 Décembre 1993
  • Heure: 09:27:00 UTC
  • Site: Pas de tir 39B, Kennedy Space Center, FLORIDE
  • Date d’atterrissage: 13 Décembre 1993
  • Heure: 05:25:37 UTC
  • Site: Piste 33, Kennedy Space Center, FLORIDE
  • Durée de la mission: 10 jours, 19 heures, 58 minutes, 37 secondes
  • Orbites: 163
  • Altitude orbitale: 594 kilomètres
  • Inclinaison orbitale: 28,45 degrés
  • Distance parcourue: 7 135 464 kilomètres
  • Charge utile: 10 949 kg

 

ÉQUIPAGE

  • Composante: 1 femme et 6 hommes
  • Commandant: Richard O. Covey – Etats Unis
  • Pilote: Kenneth D. Bowersox – Etats Unis
  • Responsable charge utile: Musgrave Story F. – Etats Unis
  • Spécialiste de mission: Kathryn C. Thornton – Etats Unis
  • Spécialiste de mission: Claude Nicollier – Suisse
  • Spécialiste de mission: Jeffrey A. Hoffmann – Etats Unis
  • Spécialiste de mission: Thomas D. Akers – Etats Unis