STS-131 (04/2010) – Vol 19A – Logistique

INFORMATIONS

La navette spatiale Discovery décolle le 5 avril depuis le pad de tir 39A à Cap Canaveral. Les sept membres d’équipage ont pour destination la Station spatiale Internationale (ISS), ils doivent y amarrer le module logistique multi-usages Leonardo pour y transférer matériel et fournitures. Trois sorties spatiales sont aussi prévues, principalement pour assurer le remplacement d’un réservoir d’ammoniac ATA (Ammoniac Tank Assembly).

Aussitôt en orbite, l’équipage manoeuvre l’ouverture des portes de la soute de Discovery et déploie l’antenne de communication Ku bande. Cette dernière manifeste immédiatement des signes de dysfonctionnement. L’anomalie est suffisamment importante pour empêcher la transmission vers le sol des images enregistrées lors de l’inspection du bouclier thermique par la perche OBSS (Orbiter Boom Sensor System). De plus, cette antenne doit assurer les liaisons des données via le réseau des satellites relais de la Nasa, et assister les manoeuvres d’amarrage à l’ISS. L’impact réel de ce problème sur la mission, devra être pleinement établi une fois que la navette sera arrimée à la Station spatiale.

Le 7 avril à 07:44 UTC, l’orbiteur réalise sa jonction avec la Station Spatiale Internationale. Plus tard, les écoutilles sont ouvertes permettant ainsi aux équipages des deux engins spatiaux de se saluer. Pour la première fois, parmi les treize astronautes et cosmonautes présent lors des opérations communes, on dénombre quatre femmes et pour la première fois, deux astronautes de nationalité japonaise, Naoko Yamazaki de STS-131 et Soichi Noguchi, membre de l’ISS. Très rapidement, après le traditionnel exposé de sécurité, les premières opérations commencent. Différents matériels sont transférés vers l’ISS et la perche OBSS est connectée au bras Canadarm2 de la Station afin de continuer l’observation du bouclier thermique de Discovery.

La première sortie spatiale a lieu le 9 avril. A 05:41 UTC, les deux astronautes Rick Mastracchio et Clayton Anderson sortent du sas de dépressurisation Quest. La veille, le module logistique multi-usages Leonardo a été arrimé à la Station spatiale par le bras Canadarm2. Durant les 6 heures et 27 minutes d’EVA, les deux coéquipiers vont retirer le nouveau réservoir d’ammoniac de la soute de la navette pour le positionner provisoirement sur la plateforme de stockage ESP-2 (External Stowage Platform), et débrancher les différentes liaisons fluidiques (ammoniac et azote) sur l’ancien réservoir situé sur la poutre S1. Les opérations sont pilotées en parallèle grâce au bras Canadarm2 de la Station spatiale. De plus, l’EVA permet de retirer de la plateforme japonaise JEM-EF, l’expérience MPAC/SEED (Micro Particles Capture/Space Environment Exposure Device) qui est ramenée au sas Quest et donne l’occasion aux deux marcheurs de l’espace de remplacer un gyroscope sujet à des interférences ainsi que de préparer le changement futur des batteries du segment P6.

Le même astronautes assurent la deuxième sortie spatiale le 11 avril. Le but principal est de terminer le démontage de l’ancien réservoir d’ammoniac. Pour se faire, quatre boulons sont dévissés et deux câbles électriques sont déconnectés. Mastracchio et Anderson soulèvent ensuite le réservoir que le bras Canadarm2 vient saisir, afin de le positionner temporairement sur un des chariots mobiles CETA. Une fois l’opération terminée, le bras articulé va saisir le nouveau réservoir ATA qui était entreposé depuis deux jours sur la plateforme ESP-2, et l’amène lentement à son emplacement sur la poutre S1. Les astronautes opèrent aussitôt les branchements électriques de la nouvelle pièce. Après 7 heures et 26 minutes, les ouvriers réintègrent le sas Quest à 12:56 UTC. En raison du retard pris lors de l’EVA, une partie des tâches normalement prévues sont remises à la prochaine sortie spatiale.

La dernière EVA débute à 06:14 UTC le 13 avril. Les astronautes Rick Mastracchio et Clayton Anderson réalisent là leur troisième et dernière EVA de la mission. Les tâches sont clairement établies. Installer l’ancien réservoir ATA dans la soute de l’orbiteur, effectuer les derniers branchements, notamment d’azote et d’ammoniac, qui n’avaient pu être réalisés sur le nouveau réservoir lors de la précédente sortie, rapatrier des protections antimétéorites vers le sas Quest pour étude, démonter une expérience nommée LWAPA (Light Weight Adapter Plate Assembly) sur le module européen Columbus et la fixée à l’intérieur de la soute de Discovery, et préparer l’installation prochaine d’une antenne sur la poutre Z1. L’ensemble de ce programme, à l’exception du démontage de LWAPA rendu impossible par manque de temps, et quelques tâches annexes est réalisé en 6 heures et 24 minutes. La dernière EVA prend fin à 12:36 UTC.

Le module logistique multi-usages est déconnecté de l’ISS et réinstallé dans la soute de la navette le 16 avril. Le lendemain, les équipages se font leurs adieux. La séparation de Discovery et de la Station Spatiale Internationale est enregistrée à 12:52 UTC le 17 avril. Le 20 avril, la navette spatiale et son équipage atterrissent sur la piste floridienne du Kennedy Space Center. Le retour normalement prévu la veille, a été reporté en raison des conditions climatiques défavorables sur la Floride.

 

DONNÉES

  • Navette spatiale: Discovery
  • Date de lancement: 5 Avril 2010
  • Heure: 10:21:22 UTC
  • Site: Pas de tir 39A Kennedy Space Center FLORIDE
  • Date d’atterrissage: 20 Avril 2010
  • Heure: 13:08:35 UTC
  • Site: Piste 33 Kennedy Space Center FLORIDE
  • Durée de la mission: 15 jours, 2 heures, 47 minutes, 11 secondes
  • Orbites: 238
  • Insertion orbitale: 226 kilomètres Rendez-vous: 343 kilomètres
  • Inclinaison orbitale: 51,6 degrés
  • Distance parcourue: 10 029 810 kilomètres
  • Charge utile: MPLM Leonardo Multi Purpose Logistics Module – Leonardo (Module logistique multi-usages – 12 371kg)
  • LMC Lightweight Multi-purpose Experiment Support Structure Carrier (Structure supportant le réservoir d’ammoniac ATA – 1764 kg)

 

ÉQUIPAGE

  • Composante: 3 femmes et 4 hommes
  • Commandant: Alan G. Poindexter – Etats Unis
  • Pilote: James P. Dutton Jr. – Etats Unis
  • Spécialiste de mission: Richard A. Mastracchio – Etats Unis
  • Spécialiste de mission: Dorothy Metcalf-Lindenburger – Etats Unis
  • Spécialiste de mission: Stephanie Wilson – Etats Unis
  • Spécialiste de mission: Naoko Yamazaki – Japon
  • Spécialiste de mission: Clayton Anderson – Etats Unis