STS-50 (06/1992) – USML-1 – (Module LM1)

INFORMATIONS

La navette spatiale Columbia décolle sans encombre le 25 juin du pad de tir 39A en Floride.

A son bord, les sept membres d’équipage sont chargés de mener des expériences scientifiques en microgravité dans le cadre du programme américain USML (U.S. Microgravity Laboratory). Premier de sa série, le laboratoire USML-1 est installé à l’intérieur de la soute de l’orbiteur, dans le module SPACELAB. Il contient 31 expériences dans quatre grands domaines – sciences des matériaux, physique des fluides, sciences de la combustion et biotechnologie.
Pour ce faire, les astronautes à bord de Columbia sont divisés en deux équipes travaillant par quart de douze heures. De plus, le nouveau système EDO (Extended Duration Orbiter) leurs permettent, grâce à un apport supplémentaire d’oxygène, d’eau et d’électricité, de séjourner plus longtemps dans l’espace. La mission est programmée pour durer douze jours.

On compte entre autres parmi les expériences scientifiques du laboratoire USML-1 :
CGF (Crytal Growth Furnace) avec quatre expériences sur la croissance des cristaux en microgravité et devant servir dans la conception des circuits intégrés numériques et optoélectroniques.
DPM (Drop Physics Module) avec trois expériences concernant l’étude de la physique des fluides en microgravité pouvant rentrer dans l’amélioration des traitements de transplantations médicales
STDCE (Surface Tension Driven Convection Experiment) pour la physique des fluides dans le domaine des écoulements thermocapillaires.
SSCE (Solid Surface Combustion Experiment) pour l’étude de la façon dont se propage le feu en microgravité et pouvant contribuer à une amélioration dans tous les types de sécurité incendie.
GLOVEBOX fournit par l’Agence Spatiale Européenne avec 16 expériences en dynamique des fluides, science de la combustion et croissance des cristaux de protéines.
SAMS (Space Acceleration Measurement System) permettant de mesurer si les résultats des expériences embarquées dans le module USML-1 ne souffrent pas de perturbations dues à la microgravité elle-même.

D’autres expériences viennent compléter le programme de la mission comme l’étude des membranes de polymères (IPMP), la croissance des plantes en microgravité ASC-1 ou l’établissement de liaisons radioamateurs avec la Terre SAREX-II.

L’atterrissage est repoussé d’une journée en raison des conditions météorologiques au dessus de la base militaire d’Edwards en Californie. Il s’effectuera en définitif sur la piste 33 du Kennedy Space Center en Floride. La navette spatiale Columbia réalise ainsi un séjour de 13 jours, 19 heures et 30 minutes dans l’espace, un record à ce moment là pour une navette spatiale.

 

DONNÉES

  • Navette spatiale: Columbia
  • Date de lancement: 25 Juin 1992
  • Heure: 16:12:23 UTC
  • Site: Pas de tir 39A, Kennedy Space Center, FLORIDE
  • Date d’atterrissage: 9 Juillet 1992
  • Heure: 11:42:27 UTC
  • Site: Piste 33, Kennedy Space Center, FLORIDE
  • Durée de la mission: 13 jours, 19 heures, 30 minutes, 4 secondes
  • Orbites: 221
  • Altitude orbitale: 296 kilomètres
  • Inclinaison orbitale: 28,45 degrés
  • Distance parcourue: 9 264 622 kilomètres
  • Charge utile: 12 101 kg

 

ÉQUIPAGE

  • Composante: 2 femmes et 5 hommes
  • Commandant: Richard N. Richards – Etats Unis
  • Pilote: Kenneth D. Bowersox – Etats Unis
  • Spécialiste de mission: Ellen S. Baker – Etats Unis
  • Spécialiste de mission: Carl J. Meade – Etats Unis
  • Commandant de la charge utile: Bonnie J. Dunbar – Etats Unis
  • Spécialiste de charge utile: Lawrence J. DeLucas – Etats Unis
  • Spécialiste de charge utile: Eugene H. Trinh – Etats Unis