STS-58 (10/1993) – SLS-2 – (Module LM2)

INFORMATIONS

Pour cette 58ème mission du programme navette spatiale, Columbia s’élance le 18 octobre. Le lancement était initialement prévu le 14 octobre mais en raison d’une panne sur l’ordinateur de sécurité à l’origine du signal commandant la destruction de la navette si cela devait se révéler nécessaire, le compte à rebours a été interrompu à T-31 secondes. Le lendemain, c’est une anomalie sur un système de communication à bord de l’orbiteur qui nécessite un nouveau report. Enfin le 18 octobre, jour du lancement, le compte à rebours est stoppé 10 secondes afin de permettre à un avion de sortir de la zone de sécurité du lancement.

La mission est consacrée au SLS-2 (Spacelab Life Sciences 2). C’est le deuxième vol d’une série dédiée à l’étude des sciences de la vie dans l’espace en utilisant le laboratoire orbital scientifique SPACELAB. La première mission, SLS-1, a volé en juin 1991 lors de STS-40 et a été l’occasion pour la première fois depuis Skylab en 1973, d’étudier en profondeur les changements dans la physionomie humaine lors de l’exposition à la microgravité. La mission SLS-2, qui est une continuation et une extension de SLS-1, est composée de 14 expériences. Les sept membres d’équipage en opéreront huit sur eux-mêmes et six seront effectuées sur des rats.
Les enquêtes doivent porter sur les systèmes cardiovasculaires, cardio-pulmonaires, endocriniens, rénaux, hématologiques, musculo-squelettique et vestibulaires. En effet, les scientifiques émettent l’hypothèse qu’il existe de nombreuses façons dont l’apesanteur affecte ces différents systèmes. Que cela soit l’augmentation de la fréquence cardiaque, la réduction des masses osseuses et musculaires ou la désorientation de l’oreille interne provoquant le mal de l’espace, l’adaptation de l’organisme humain à la microgravité ne va pas sans opposer quelques dérèglements.

De nombreuses expériences SLS-2 ont été réalisées en partie ou totalement sur la mission SLS-1. Contrairement aux résultats relativement constants d’un vol à l’autre, comme des expériences sur les sciences des matériaux ou sur la chimie par exemple, les études sur le système physiologique entraînent des variations dans les réponses d’un individu à l’autre. Pour réduire l’influence de la variabilité biologique et améliorer la qualité des résultats expérimentaux, les données sont collectées sur de multiples individus et comparés par une analyse statistique. La mission SLS-2 a non seulement contribué à l’évaluation statistique des résultats obtenus lors de SLS-1, mais a également étendu la collecte de données et de procédures effectuées en condition de microgravité.

Durant la mission d’autres activités ou mesures ont été effectuées comme celle réalisée dans le cadre de l’expérience OARE (Orbital Acceleration Research Experiment) consistant à mesurer les forces aérodynamiques s’exerçant sur la navette lors de la mission et au cours des premiers stades de sa rentrée dans l’atmosphère ou celle réalisée au profit du programme SAREX (Shuttle Amateur Radio Experiment) permettant l’établissement de liaisons radioamateurs avec des établissements scolaires partenaires.

Après 14 jours d’une mission effectuée sans problème majeur, la navette spatiale Columbia et son équipage atterrissent le 1er novembre sur la piste 22 de la base militaire d’Edwards en Californie.

Pour la première fois le système PILOT (Pilot Inflight Landing Operations Trainer), système d’assistance à l’atterrissage composé d’un ordinateur portable, d’un écran couleur haute résolution et d’une commande manuelle type joystick a été utilisé à bord de l’orbiteur afin de simuler les tâches d’atterrissage après une longue période de séjour dans l’espace.

 

DONNÉES

  • Navette spatiale: Columbia
  • Date de lancement: 18 Octobre 1993
  • Heure: 14:53 UTC
  • Site: Pas de tir 39B, Kennedy Space Center, FLORIDE
  • Date d’atterrissage: 1 Novembre 1993
  • Heure: 15:05:42 UTC
  • Site: Piste 22, Base de l’USAF d’Edwards, CALIFORNIE
  • Durée de la mission: 14 jours, 0 heures, 12 minutes, 32 secondes
  • Orbites: 225
  • Altitude orbitale: 287 kilomètres
  • Inclinaison orbitale: 39 degrés
  • Distance parcourue: 9 399 293 kilomètres
  • Charge utile: 11 803 kg

 

ÉQUIPAGE

  • Composante: 2 femmes et 5 hommes
  • Commandant: John E. Blaha – Etats Unis
  • Pilote: Richard Searfoss A. – Etats Unis
  • Spécialiste de mission: Rhea Seddon M. – Etats Unis
  • Spécialiste de mission: William S. McArthur Jr. – Etats Unis
  • Spécialiste de mission: David A. Wolf – Etats Unis
  • Spécialiste de mission: Shannon Lucid W. – Etats Unis
  • Spécialiste de charge utile: Fettman Martin – Etats Unis