STS-103 (12/1999) – Mission Service 3A

INFORMATIONS

STS-103 a été la troisième mission d’entretien du télescope spatial Hubble.

Le vol était initialement prévu en Juin 2000 mais en raison de défaillances en chaîne sur trois des six gyroscopes permettant à Hubble de s’orienter dans l’espace, la Nasa a été contrainte d’avancer la mission à Octobre 1999. Après une série de reports causés notamment par des problèmes techniques sur des soudures d’alimentation en carburant, sur des câblages à bord de Discovery et sur une ligne qui transporte le carburant d’hydrogène liquide aux trois moteurs principaux de l’orbiteur, le lancement a en définitif été effectué le 19 décembre. Il était temps, car entretemps un quatrième gyroscope du télescope Hubble venait de lâcher.

A bord de la navette spatiale Discovery, sept membres d’équipage ont pris place. A noter que le spationaute français Jean François Clervoy, après STS-66 et STS-84, a pris part pour la troisième fois à une mission de la navette américaine. Pour sa part, le suisse Claude Nicollier volera pour la quatrième fois après STS-46, STS-61 et STS-75.

Le but principal de la mission STS-103 a été d’opérer le remplacement d’un certain nombre de pièces importantes rentrant dans le fonctionnement du télescope spatial Hubble et ainsi de le mettre à niveau pour sa deuxième décennie d’existence. Pour se faire, après que le commandant Curtis Brown et le pilote Scott Kelly aient rapproché Discovery suffisamment près du télescope, pour que Jean François Clervoy s’en empare grâce au bras télémanipulateur RMS, trois sorties extravéhiculaires (EVA) ont été effectuées.

La première EVA a été menée par Steven Smith et John Grunsfeld le 22 décembre. Elle a débuté à 18:54 UTC et a duré 8 heures et 15 minutes. Au cours de cette sortie spatiale, les astronautes ont remplacé les six gyroscopes de navigation d’Hubble. Ils ont également installé VIK (Voltage/temperature Improvement Kit) qui doit protéger les batteries des panneaux solaires du télescope des surcharges et surchauffes potentielles.

La deuxième EVA a été effectuée par Michael Foale et Claude Nicollier. Débutée à 19:06 UTC le 23 décembre, elle a duré 8 heures et 10 minutes. Durant la sortie spatiale, les deux équipiers ont installé un nouvel ordinateur de pointe nommé NAC (New Advanced Computer), 20 fois plus rapide que le précédent calculateur. Seulement trente minutes après son installation, le nouveau « cerveau » électronique d’Hubble commençait à fonctionner. De plus, Claude Nicollier perché sur le bras RMS, a remplacé non sans difficulté un des trois systèmes de guidage du télescope, appelé FGS (Fine Guidance Sensor). Cet énorme module de 217 kg sert, en plus des gyroscopes, à diriger très précisément Hubble vers ses cibles célestes.

La troisième et dernière EVA a commencé le 24 décembre, à 19:57 UTC. Elle s’est étendue sur une durée de 8 heures et 8 minutes. Lors de cette sortie spatiale, les astronautes Steven Smith et John Grunsfeld ont installé le nouvel émetteur SSAT (S-Band Single Access Transmitter). Ce dernier doit venir remplacer un autre émetteur qui a cessé de fonctionner en 1998 et permettra l’envoi de données vers les satellites de relais TDRS de la Nasa. La dernière EVA a permis de remplacer un enregistreur de données d’ancienne génération par un module appelé SSR (Solid State Recorder), celui-ci offrant une plus grande capacité mémoire grâce à sa technologie numérique.

Après avoir bouclé leur programme de maintenance et libéré le télescope Hubble sur son orbite d’exploitation, les membres d’équipage ont pu fêter Noël à bord de Discovery. C’est la première fois qu’une navette américaine se retrouvait en orbite durant les fêtes. Mais le programme spatial U.S. de vols habités avait vu lors d’une mission Skylab en 1973 et lors de la mission Apollo 8 en 1968 des équipages passer Noël dans l’espace.

Après 7 jours et 23 minutes d’une mission réussie, les sept membres d’équipage à bord de la navette spatiale Discovery, atterrissent sur la piste 33 du Kennedy Space Center en Floride le 28 décembre à 00:01:34 UTC.

 

DONNÉES

  • Navette spatiale: Discovery
  • Date de lancement: 20 Décembre 1999
  • Heure: 00:50: UTC
  • Site: Pas de tir 39B, Kennedy Space Center, FLORIDE
  • Date d’atterrissage: 28 Décembre 1999
  • Heure: 00:01:34 UTC
  • Site: Piste 33, Kennedy Space Center, FLORIDE
  • Durée de la mission: 7 jours, 23 heures, 10 minutes, 47 secondes
  • Orbites: 119
  • Altitude orbitale: 587 kilomètres
  • Inclinaison orbitale: 28,45 degrés
  • Distance parcourue: 5 230 000 kilomètres
  • Charge utile: FGS Fine Guidance Sensor (Système de guidage – 217 kg)
  • Gyroscopes (- kg)
  • NAC New Advanced Computer (Ordinateur de bord – 32 kg)
  • NTBL New Thermal Blanket Layers (Revêtement d’isolation et de protection – kg)
  • SSAT S-Band Single Access Transmitter (Emetteur de données – 3,9 kg)
  • SSR Solid State Recorder (Enregistreur numérique de données – 11,3 kg)
  • VIK Voltage/Temperature Improvement Kits (Contrôle surcharge batteries – 1,4 kg)

 

ÉQUIPAGE

  • Composante: 7 hommes
  • Commandant: Curtis L. Brown – Etats Unis
  • Pilote: Scott J. Kelly – Etats Unis
  • Spécialiste de mission: Steven L. Smith – Etats Unis
  • Spécialiste de mission: C. Michael Foale – Etats Unis
  • Spécialiste de mission: John M. Grunsfeld – Etats Unis
  • Spécialiste de mission: Claude Nicollier – Suisse
  • Spécialiste de mission: Jean-Francois Clervoy – France