STS-61-B (11/1985) – Morelos-B (Mexique) – Aussat-2 (Australie) – Satcom Ku-2 (USA)

INFORMATIONS

La navette spatiale Atlantis décolle du pad de tir 39A à 19h29. C’est le deuxième lancement de nuit depuis le début du programme « Space Shuttle ».

Le programme est chargé pour les sept membres d’équipage.
En effet, hormis les trois satellites de télécommunications à déployer, il s’agira de tester en grandeur nature une structure pour les futurs assemblages en orbite ainsi que plusieurs expériences à l’intérieur de la cabine d’Atlantis.

Près de sept heures après le lancement, le satellite de télécommunications mexicain Morelos B est déployé pour le compte du « Secretariat of Communications and Transportation » à Mexico. Il s’agit du deuxième de sa série , le premier ayant été mis en orbite lors de la mission STS-51G.
L’opération est un succès. Quelques temps après son larguage, l’étage de propulsion PAM-D l’envoie sur son orbite opérationnel.
Morelos B ne serra pas activé immédiatement, au contraire il restera en attente sur son orbite géosynchrone pour une période maximale de deux ans.

Le 28 novembre, le satellite australien de télécommunication AUSSAT-2 à son tour est propulsé sur son orbite.
Comme son prédécesseur AUSSAT-1 lancé en Août de la même année lors de la mission STS-51I, AUSSAT-2 assurera une multitude de services de transmissions de communications et de données sur le continent australien et sur la région Papouasie-Nouvelle Guinée. Plusieurs stations de contrôles basées à Sydney, Perth, Brisbane et Adélaïde quant à elles, permettront l’exploitation du programme AUSSAT.

Dans la foulée, quelques heures plus tard SATCOM Ku-2 est déployé pour le compte de RCA American Communication Inc.
Premier de sa série, et une fois verrouillé sur son inclinaison de 81 degrés, en orbite à 23 000 km de la terre, il permettra la couverture en télécommunications d’une partie du continent nord américain grâce au 45 watts de son transpondeur et aux 24 m² de ces panneaux solaires.

Après ces trois satellisations réussies , l’équipage peut se détendre un peu en fêtant « Thankgiving Day » à bord d’Atlantis.

Les jours suivants, les astronautes Spring et Ross réaliseront deux sorties extravéhiculaires (EVA) pour un total de près de douze heures, afin de tester dans l’espace le montage et le démontage des structures EASE/ACCESS (Experimental Assembly of Structures in Extravehicular Activity et Assembly Concept Construction of Erectable Space Structures).
Le programme est un succès, les deux sorties dans l’espace ont été filmées par une caméra IMAX à grand format d’image.
L’expérience préfigure les futures installations orbitales telles que la Station Spatiale Internationale, mais les deux astronautes sortent exténués de leurs deux EVA.

Les autres expériences scientifiques, avec entre autres DMOS-2 pour la société 3M, seront toutes menées avec succès.

La navette spatiale Atlantis ramène le 3 décembre sur la piste militaire d’Edwards en Californie l’équipage de six hommes et une femme.
La mission a été raccourcie d’une révolution en raison de condition d’éclairage sur la piste.

 

DONNÉES

  • Navette spatiale : Atlantis
  • Date de lancement: 27 Novembre 1985
  • Heure: 00:29:00 UTC
  • Site: Pas de tir 39A, Kennedy Space Center, FLORIDE
  • Date d’atterrissage: 3 Décembre 1985
  • Heure: 21:33:49 UTC
  • Site: Piste 22, Base de l’USAF d’Edwards, CALIFORNIE
  • Durée de la mission: 6 jours, 21 heures, 5 minutes, 49 secondes
  • Orbites: 109
  • Altitude orbitale: 417 kilomètres
  • Inclinaison orbitale: 28,5 degrés
  • Distance parcourue: 4 568 883 kilomètres

 

ÉQUIPAGE

  • Composante: 1 femme et 6 hommes
  • Commandant: Brewster H. Shaw – Etats Unis
  • Pilote: Bryan D. O’Connor – Etats Unis
  • Spécialiste de mission: Marry L. Cleave – Etats Unis
  • Spécialiste de mission: Jerry L. Ross – Etats Unis
  • Spécialiste de mission: Sherwood C. Spring – Etats Unis
  • Spécialiste de charge utile: Rodolfo Neri Vela – Mexique
  • Spécialiste de charge utile: Charles D. Walker – Etats Unis