STS-45 (03/1992) – ATLAS-1 – (Double palette)

INFORMATIONS

La navette spatiale Atlantis s’élance le 24 mars du pad de tir 39A.
Le décollage était initialement prévu la veille, mais en raison d’importantes anomalies enregistrées lors du remplissage du réservoir externe en hydrogène et oxygène liquide, un dépannage du être effectué.

L’équipage se compose de sept personnes. L’astronaute Charles F. Bolden commande la mission.
Il s’agit, comme le précédent lancement STS-42, de mener des expériences dans le cadre du programme SPACELAB. A cet effet, la soute d’Atlantis reçoit la palette scientifique ATLAS-1 (Atmosphéric Laboratory for Applications and Science-1).
Composée de 14 expériences, utilisant 12 instruments de mesure en provenance des Etats- Unis, de la France, de l’Allemagne, de la Belgique, de la Suisse, des Pays-Bas et du Japon, ATLAS-1 est la première d’un maximum de dix missions devant entreprendre des études tout au long des onze ans du cycle solaire. Le but est de mieux comprendre les interactions des rythmes solaires sur l’atmosphère terrestre.

Durant la mission, des données doivent être recueillies sur la chimie atmosphérique, le rayonnement solaire, la physique des plasmas et l’astronomie dans l’ultraviolet. De ce fait, ATLAS-1 est composé principalement des mesures scientifiques ATMOS (Atmospheric Trace Molecule Spectroscopy) et MAS (Millimeter Wave Atmospheric Sounder) pour l’enregistrement des molécules de dioxyde de carbone dans l’atmosphère moyenne, ISO (Imaging Spectrometric Observatory) pour l’étude des caractéristiques spectrales dans la composition de l’atmosphère, ALAE (Atmospheric Lyman-Alpha Emissions) pour l’observation des différentes composantes de la basse atmosphère, AEPI (Atmospheric Emissions Photometric Imager) et SEPAC (Space Experiments with Particle Accelerators) pour l’étude de particules chargées et injectées dans un environnement spatial chargé en plasma, ACER (Active Cavity Radiometer) et SOLCOM (Measurement of Solar Constant) pour la mesure de la quantité totale de lumière et d’énergie émise par le Soleil et pouvant affecter le climat et enfin SOLSPEC (Solar Spectrum Measurement), SUSIM (Solar Ultraviolet Spectral Irradiance Monitor) et SSBUV (Shuttle Solar Backscatter Ultraviolet) pour une meilleure compréhension de la façon dont les variations de l’énergie solaire affecte la chimie de l’atmosphère.

D’autres expériences scientifiques sur les effets de la microgravité sur les tissus musculaires ou sur l’élaboration des membranes polymères furent aussi conduites
Pour l’ensemble de ce programme, les sept membres d’équipages étaient divisés en deux équipes de travail opérant par quart de douze heures. La mission a été prolongée d’un jour afin de remplir ces objectifs de façon optimale. C’était la huitième mission à bord d’une navette spatiale pour le programme SPACELAB.

Après huit jours en orbite, la navette spatiale Atlantis atterrit sans encombre sur la piste 33 du Kennedy Space Center le 2 avril (la piste 33 du Kennedy Space Center est la même que la piste 15 mais utilisée dans l’autre sens).

 

DONNÉES

  • Navette spatiale: Atlantis
  • Date de lancement: 24 Mars 1992
  • Heure: 13:13 UTC
  • Site: Pas de tir 39A, Kennedy Space Center, FLORIDE
  • Date d’atterrissage: 2 Avril 1992
  • Heure: 11:23 UTC
  • Site: Piste 33, Kennedy Space Center, FLORIDE
  • Durée de la mission: 8 jours, 22 heures, 9 minutes, 28 secondes
  • Orbites: 143
  • Altitude orbitale: 296 kilomètres
  • Inclinaison orbitale: 57 degrés
  • Distance parcourue: 5 211 340 kilomètres
  • Charge utile: 9947 kg

 

ÉQUIPAGE

  • Composante: 1 femme et 6 hommes
  • Commandant: Charles F. Bolden – Etats Unis
  • Pilote: Brian Duffy – Etats Unis
  • Spécialiste de mission: Kathyrn D. Sullivan – Etats Unis
  • Spécialiste de mission: David C. Leestma – Etats Unis
  • Spécialiste de mission: C. Michael Foale – Etats Unis
  • Spécialiste de charge utile: Byron K. Lichtenberg – Etats Unis
  • Spécialiste de charge utile: Dirk D. Frimout – Belgique